09/01/2013

Une sénior de 94 ans mise à la rue...

Une vieille dame de 94 ans dont on n'avait plus payé la pension depuis 18 mois a été renvoyée chez son fils. Celui-ci étant absent, car il a déménagé sans laisser d'adresse, elle s'est retrouvée à l'hôpital !

 

Cette institution aurait du s'en séparer au bout de 3, 6 ou 9 mois de loyers impayés afin que l'expulsion tombe alors en été. Cela en aurait fait un non événement plus remarquable que ce qu'il est maintenant.

 

Une résidence 3ème âge qui s'occupe de séniors incapables de vivres seuls, c'est une entreprise qui tente de réaliser un profit avec un objectif social tout de même, un budget, des frais, des dépenses et des recettes. Si un(e) pensionnaire ne paye pas ce qu'il faut et si l'on veut éviter ce genre d’expulsion, il faudra alors que les citoyens acceptent de payer les notes des défaillants. Cela aura bien entendu une incidence sur la hauteur des impôts. Il faudra bien trouver l'argent quelque part !

 

Mais ce n'est pas aux exploitants de la maison de retraite de subvenir aux besoins des nécessiteux.

 

Même chose d'ailleurs pour les propriétaires avec leurs locataires défaillants. S’ils doivent être maintenus dans les lieux loués et non payés, alors il faudra un organisme public pour acquitter les loyers à leur place. Avec hausse d'impôts à la clé ! Car ce n'est pas aux propiétaires d'assister les indigents !

 

Le comportement de cette maison de retraite est scandaleux proclament en coeur les médias qui devraient nous informer et non orienter notre jugement.

 

Je trouve moi qu'ils ont été d'une patience infinie d'hésiter pendant 1 an 1/2 à s'en débarrasser... logée, nourrie, soignée à l'oeil !

 

Cherchez l'erreur !?

 

20:31 Écrit par Karl dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.