11/01/2013

Salon de l'Auto.

Ma grand-mère ne pouvait pas sortir "en cheveux" !

Ma maman ne pouvait pas sortir en pantalons !

La maman de mes enfants ne pouvait pas montrer ses genoux !

Et puis on a eu Mai '68.

 

Depuis, la femme s'est emparée de beaucoup de droits légitimes dont celui de se vêtir selon ses envies et son goût !

 

J’apprends que Jowelle Milquet et une certaine Viviane Teitelbaum veulent remettre les pendules à l'heure de la pudeur des dames.

 

Surtout au Salon de l'Auto, endroit déjà assez macho (on peut le dire) où ces défenderesses de la morale semblent considérer que ce n'est pas là la place de femmes trop déshabillées, trop maquillées, trop belles, trop jeunes !

 

Elles veulent, pour attirer l'amateur de belles bagnoles, des femmes vertueuses et correctement habillées.

 

Je savais que la richesse de la différence des cultures était un fait chez nous, mais de là à avoir bientôt une Police Spécialisée charger de traquer les déviants et empêcher la déconfiture de nos mœurs à la mode Iranienne, c'est un pas qui aura été franchi plus vite que je ne le pensais !

18:52 Écrit par Karl dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Cher Karl,
Ce sont généralement les femmes qui choisissent la couleur des bagnoles et les hommes, la motorisation et la marque.
Il est même des pays ou les femmes ne peuvent pas conduire...
Mais, dès que le niveau des finances le permet, on achète plusieurs voitures et les laisse conduire par des chauffeurs en livrée.
Enfin, les grands de ce monde, haut clergé, famille royale, ministres... aiment montrer leurs signes extérieurs de richesse et se font accompagner d'une suite avec sirènes pour en augmenter l'impact visuel. Ainsi, en cas de mort subite, le cortège d'enterrement est déjà tout préparé!
Amitiés

Écrit par : Armand | 12/01/2013

Les commentaires sont fermés.