26/01/2013

MITTAL.

Une catastrophe sociale annoncée vient de trouver son dénouement !

Je présume que si les propriétaires de ces sites industriels veulent les fermer, c'est parce qu'ils y perdent de l'argent. Ou encore qu'ils ont pleins d'ennuis avec des règlements EU fort compliqués et fort coûteux. Ou bien qu'ils font beaucoup moins de profits que dans d'autres investissements !

C'est la dure loi de la mondialisation, de l'ouverture des marchés etc. Une sorte de Loi de la Jungle cruelle, où l'égalité des chances, des discriminations positives, les Droits à ceci et à celà et autres concepts de Philosophes Éclairés de Salons n'ont pas cours...

Pour en sortir : boucler les frontières, plus rien n'entre qui concurrence nos fabrications, nationalisation de tout, collectivisme, partage, parti unique...  genre République Démocratique Communiste !

Sinon, s'il y a tant de profits à réaliser en fondant de l'acier, en laminant et zinguant des tôles, pourquoi les syndicats et leurs membres n'achètent pas ces usines à exploiter eux-mêmes en dignes prolétaires ! L'Etat pourrait même subventionner ces activités en recyclant des indemnités de chômage ou de prépension ainsi évitées.

Un drame en tout cas pour toute une région !

 

10:27 Écrit par Karl dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.