30/01/2013

Marchands de sommeil.

Hier soir, on a été trop fainéants pour se saisir de la zapette et changer de chaîne. Ainsi, on a pu suivre une équipe de policiers investir une maison soupçonnée être exploitée par un marchand de sommeil.

Soit, l'immeuble n'est pas tout neuf, même ancien. Ma marraine habitait une maison semblable du temps où la rue de Ribaucourt était encore fréquentable. Etages et entresols avec toilettes et cuisine. Dans les années 50, on ne trouvais là rien d'anormal. C'était modeste, propre, confortable. Eau-Gaz-Electricité aux étages.

Hier donc, c'était le même genre d'habitation. Et on nous montrait l'état de malpropreté et de délabrement des logements. Pas de tous, car au sous-sol (il y avait aussi un sous-sol à la maison de mon enfance chée de Neerstalle à Forest) où habitait un locataire depuis 6 ans qui payait 380 euros par mois tout compris qui n'avait pas l'air de beaucoup se plaindre. Celui-là n'était pas à filmer car trop convenable. Pas dans l'esprit du sujet ! Juste les flics qui lui disaient qu'il était exploité ! Pour nous le faire croire aussi !

Ceci pour dire que pour 380 euros tout compris, il était resté là 72 mois sans chercher autre chose. Comme il n'avait pas l'air d'un demeuré, j’ai pensé que c'était donc son choix. Si on déclare cette maison insalubre, que va-t-il devenir ? Il m'étonnerait que même la CPAS lui trouve rapidement un logement tout compris à ce prix-là ! SDF alors comme dépannage.

On a pu voir aussi une cuvette de WC peu ragoutante, même franchement dégueu ! Est-ce la faute du proprio ?  Quand il dit tout compris, ce n'est tout de même pas le nettoyage des WC et de la vaisselle ?

Ce genre d'émission est l'inverse d'un travail de journaliste. Juste de la propagande...

13:54 Écrit par Karl dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.