09/02/2013

Végétarisme et Entomophagie.

Une nouvelle campagne de conditionnement de notre comportement me semble de plus en plus active.

Le Soir y consacre deux demi-pages ce weekend. Ne plus consommer de viande, on doit y arriver !

Pourtant la Bible dit (Genèse 1:26-1:27...) : 
Dieu fit les bêtes sauvages selon leur espèce, les bestiaux selon leur espèce et toutes les bestioles du sol selon leur espèce, et Dieu vit que cela était bon.
Dieu dit : Faisons l'homme à notre image, comme notre ressemblance, et qu'ils dominent sur les poissons de la mer, les oiseaux du ciel, les bestiaux, toutes les bêtes sauvages et toutes les bestioles qui rampent sur la terre.

Ce midi on s'est cuisiné un bon steak-frites-salade bien de chez nous.

Je l'ai dévoré sans scrupules ni culpabilité et avec plaisir.
La tentative de formatage en cours ne m'intéresse pas du tout car je vis ici, dans mon pays, avec ma culture et mes habitudes alimentaires que je souhaite qu'on respecte comme on me dit que je dois respecter celles des autres. Et dans les tableaux des fêtes breughéliennes, on fait bombance avec de gros morceaux de viandes bien appétissantes. Moi aussi !

Chez nous, ici dans les environs, il y a des producteurs de viande de qualité qui suffisent à notre approvisionnement. On tente de me faire croire que si je deviens végétarien ou entomophage (insectivore...) les mal nourris sur la Planète auront plus à manger. J'ai difficile à l'admettre d'emblée sauf si ces affamés viennent jusqu'ici en Brabant Wallon ce qui est encore une possibilité.

N'hésitez donc pas à refuser de manger des asticots, des sauterelles ou des cancrelats et à y préférer un bon médaillon, un flanchet, un gigot, un faux-filet ou encore un juteux magret !

Bon appétit.

 

18:18 Écrit par Karl dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.